Contenido principal del artículo

Claire Billen
Université Libre de Bruxelles
Núm. 36-37 (2015): Baetica, MONOGRÁFICO, Páginas 73-88
DOI: https://doi.org/10.24310/BAETICA.2015.v0i36-37.165
Derechos de autor Cómo citar

Resumen

La fraude fiscale constitue un thème récurrent de la littérature satirique arrageoise du milieu du XIIIe siècle. Les membres les plus influents de l’oligarchie urbaine sont mis en scène dans leurs efforts pour dissimuler leurs revenus et en soustraire l’essentiel au calcul de leur participation à la taille, impôt direct proportionnel qui constitue une part importante des ressources de la ville. Après avoir recoupé les sources littéraires par le peu de sources administratives qui subsistent à Arras, on s’interroge sur la nature et la fonction des poésies qui dénoncent les fraudeurs. Il en découle une conclusion plutôt paradoxale.

Detalles del artículo

Referencias

BERGER, R. (1970), Le nécrologe de la confrérie des Jongleurs et des Bourgeois d’Arras (1194-1361). vol. 2, Introductio., Mémoires de la Commis-sion départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, 13/2, Arras.

BERGER, R. (1978), “Les bourgeois dans la littérature romane (Zone ouest)”, à G. Despy, P. Ruelle (eds.), Bourgeois et littérature bourgeoise dans les anciens Pays-Bas au XIIIe siècle. (Actes du Colloque organisé par l’Institut des Hautes Études de Belgique les 13 et 14 mars 1978), Éditions de l’Université de Bruxelles, Bruxelles, pp. 429-436.

BERGER, R. (1981), Littérature et société arrageoises au XIIIe siècle. Les chansons et dits artésiens. Mémoires de la Commission départementale des Monu-ments Historiques du Pas-de-Calais, 21, Arras.

BESNIER, G. (1955), “Finances d’Arras (1282-1407)”, à Recueil de travaux of-ferts à M. Clovis Brunel par ses amis, collègues et élèves, vol. 1, Société de l’École des Chartes, Paris, pp. 138-146.

BIGWOOD, G. (1924-1925), “Les financiers d’Arras. Contribution à l’étude du capitalisme moderne”, Revue belge de Philologie et d’Histoire, 3, pp. 465-508, 769-819; 4, pp. 109-119, 379-421.

BILLEN, C. (2008), “A la recherche d’un prélèvement fiscal équitable. Pra-tiques, discours et porte-parole, dans les Pays-Bas méridionaux (XIIIe-XIVe siècle)”, à S. Cavaciocchi (eds.), La fiscalità nell’economia Eu-ropea secc. XIII-XVIII. (Atti della “Trentanovesima Settimana di Studi” 22-26 aprile 2007), Fondazione Istituto Internazionale di Storia Econo-mica “F. Datini”, Serie II, 39, vol. 2, Firenze University Press, Firenze, pp. 871-880.

BLOCKMANS, W. (1987), “Finances publiques et inégalité sociale dans les Pays-Bas aux XIVe-XVIe siècles”, à J.-Ph. Genet et M. Le Mené (eds.), Genèse de l’État moderne. Prélèvement et redistribution, CNRS, Paris, pp.77-90.

BOONE, M. (1998), “Stratégies fiscales et financières des élites urbaines et de l’État bourguignon naissant dans l’ancien comté de Flandre (XIVe-XVIe siècle)”, à L’argent au moyen âge. (Actes du XXVIIIe Congrès de la So-ciété des Historiens Médiévistes de l’Enseignement Supérieur Public, Clermont-Ferrand, 30 mai-1er juin 1997), Publications de la Sorbonne, Paris, pp. 235-253.

BOONE, M. (2002), “Une société urbanisée sous tension. Le comté de Flandre vers 1302”, à R.C. van Caenegem (ed.), 1302. Le désastre de Courtrai. Mythe et réalité de la bataille des Éperons d’or, Mercator, Anvers, pp. 27-77.

BOUGARD, P., HILAIRE, Y.-M. et NOLIBOS, A., (1988), Histoire d’Arras, Éditions des Beffrois, Lille.

CAILLY, M. (2007), Les fabliaux: la satire et son public. L’oralité dans la poésie satirique et profane en France XIIe-XIVe siècles, La Louve, Cahors.

COULON, L. (1998), “Le patriciat et la production de draps à Arras au XIIIe siècle: le cas de Bertoul Verdière”, à M. Dewilde, A. Ervynck et A. Wielemans (eds.), Ypres-Ieper and the Medieval Cloth. Archaeological and Historical Contributions, Industry in Flanders, Instituut voor het Archeo-logisch Patrimonium, Asse-Zellik, pp. 157-164.

DANE, J.A. (1984), “Parody and Satire in the Literature of XIIIth century Arras”, Studies in Philology, 81-82, pp. 1-27, 119-184.

DELMAIRE, B. (1994), Le diocèse d’Arras de 1093 au milieu du XIVe siècle. Recherches sur la vie religieuse dans le nord de la France au moyen âge, Mémoires de la Commission départementale d’Histoire et d’Archéologie du Pas-de-Calais, 31, 2 vol., Arras.

DERVILLE, A. (1994), “La finance arrageoise: usure et banque”, à J.-P. Martin et M.-M. Castellani (eds.), Arras au moyen âge. Histoire et littérature, Artois Presses Université, Arras, pp. 37-52.

DERVILLE, A. (2002), Villes de Flandre et d’Artois 900-1500, Presses universitaires Septentrion, Villeneuve d’Ascq.

GUESNON, A. (1862), Inventaire chronologique des chartes de la ville d’Arras, s.l.n.d. Arras.

GUESNON, A. (1900), La satire à Arras au XIIIe siècle, Librairie Émile Bouillon, Paris.

GUESNON, A. (1915), “Adam de la Halle et le Jeu de la Feuillée”, Le Moyen Age, 19, pp.173-233.

HANAWALT, B.A. (1975), “Fur-collar Crime: The Pattern of Crime among the Fourteenth-Century English Nobility”, Journal of Social History, 8/4, pp. 1-17.

JEANROY, A., Guy, H. (1898), Chansons et dits artésiens du XIIIe siècle. Bibliothèque des Universités du midi, 2, Bordeaux-Marseille-Montpel-lier-Paris-Toulouse.

LALOU, E. (2012), “Le comté d’Artois (XIIIe-XIVe siècle)”, à A. Provost (ed.), Les comtes d’Artois et leurs archives. Histoire, mémoire et pouvoir au moyen âge, Artois Presses Université, Arras, pp. 23-32.

LE GOFF, J. (1996), Saint Louis, Gallimard, Paris.

LEONARD, M. (1996), Le dit et sa technique littéraire, des origines à 1340, Champion, Paris.

LESTOCQUOY, J. (1945), Patriciens du moyen âge. Les dynasties bourgeoises d’Arras du XIe eu XVe siècle. Mémoires de la Commission départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, 5/1, Arras.

PREVENIER, W. (1988), “Inzicht van kritische tijdgenoten in de sociale facetten der fiscaliteit en in sociaal-politiek onrecht in Vlaanderen (13de-15de eeuw)”, à Arbeid in veelvoud. Een huldeboek voor Jan Craeybeckx en Etienne Scholliers, VUB Press, Bruxelles, pp. 51-60.

ROUSSEL, H. (1957), “Notes sur la littérature arrageoise du XIIIe siécle”, Revue des sciences humaines, 87, pp. 349-286.

SYMES, C. (2005), “The Lordship of Jongleurs”, à R.F. Berkhofer III, A. Cooper y A.J. Kosto (eds.), The Experience of Power in Medieval Eu-rope 950-1350, Aldershot UK, Ashgate, pp. 237-252.

SYMES, C. (2007), A Common Stage. Theater and Public Life in Medieval Arras, Cornell University Press, Ithaca- London.

UNGUREANU, M. (1955), La bourgeoisie naissante. Société et littérature bourgeoise d’Arras aux XIIe et XIIIe siècles. Mémoires de la Commission départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, 8/1, Arras.

VAN WERVEKE, H. (1934), De Gentsche stadsfinanciën in de Middeleeuwen, Académie royale de Belgique, Bruxelles.

VINCENT, C. (2000), “Fraternité rêvée et lien social fortifié: la confrérie Notre-Dame des Ardents à Arras (début du XIIIe siècle-XVe siècle)”, Revue du Nord, 82, pp. 659-679.

WYFFELS, C. (1964), “Le contrôle des finances urbaines au 13e siècle: un abré-gé de deux comptes de la ville d’Arras (1241-1244)”, Bulletin de la Com-mission départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, 8/3, pp. 230-240.